07.87.20.95.86         jymvtc@gmail.com

 

Réservation en ligne
"Voyagez confortablement, tous ensemble"

Plumelec

Circuit historique seconde guerre mondiale

4 – Plumelec : Mémorial en hommage aux 77 parachutistes français du S.A.S. tombés en Bretagne.
En 1989, la commune de Plulmelec a été choisie pour l’érection du mémorial qui rend hommage aux 77 parachutistes SAS de la France Libre, morts au combat, abattus, exécutés sans jugement ou décédés des suites de leurs blessures, en Bretagne.
4 – Plumelec : Monument de Kerihuel en hommage aux résistants et S.A.S. fusillés le 12 juillet 1944.
L’histoire : Dans la nuit du 5 et 6 juin 1944, le lieutenant Marienne est parachuté sur Plumelec, il entraîne et encadre les troupes du Maquis de Saint-Marcel, le 18 juin, le maquis est attaqué par les forces allemandes et dispersé. Marienne et ses compagnons changent constamment de cachette. Le 9 juillet, le camp est déplacé à Kérihuel.
Les Allemands obtiennent, par trahison, des informations sur le lieu où se trouve le capitaine SAS. Le 12 juillet, au matin, Allemands et miliciens surprennent le capitaine Marienne et ses compagnons. Le capitaine Marienne, six parachutistes, huit FFI et trois habitants sont froidement assassinés.
4 – Plumelec : Musée mémorial des parachutistes S.A.S. au Moulin de la Grée
C’est ici que dans la nuit du 5 au 6 juin 1944, une équipe de neuf parachutistes SAS commandée par le lieutenant Pierre Marienne fut larguée, près de ce moulin. Ils ignoraient qu’il était utilisé comme poste d’observation par les Allemands qui donnèrent immédiatement l’alerte. La zone de largage fut encerclée et trois opérateurs-radio, Pierre Etrich, Louis Jourdan et Maurice Sauvé furent faits prisonniers. Le caporal Émile Bouétard fut tué au combat.
4 – Plumelec : Croix en hommage au Caporal S.A.S. Emile BOUETARD, premier tué de l’opération Overlord.
Il était originaire des Côtes d’Armor et avait rejoint les SAS en février 1943.
Le 8 juin 1980 : un monument est inauguré à la mémoire d’Émile Bouétard, à proximité du lieu de l’accrochage, au village Le Halliguen à Plumelec
4 – Plumelec : Tombe du Lieutenant-Colonel BOURGOIN, chef du 4ème Régiment S.A.S. au cimetière.
Pierre BOURGOUIN rejoint les Forces Françaises Libres dès juin 1940. Il effectue la campagne de Syrie où il est blessé, puis la campagne de Lybie où il est blessé deux fois. Il rejoint les unités commando, effectue la campagne de Tunisie où il est blessé. Il porte 37 traces de blessures et est amputé du bras droit ; quant à son bras gauche, il porte une fracture du radius et du cubitus et une fracture complète du poignet, ainsi que des blessures multiples par éclats d’obus à la cuisse gauche.
Après sa convalescence, il rejoint, en Angleterre, en octobre 1943, les unités SAS et prend le commandement du 4ème Régiment SAS. Il est parachuté, malgré son handicap, avec un parachute bleu-blanc-rouge, cadeau des Anglais, dans la nuit du 10 au 11 juin, près de St Marcel.
Il continuera à coordonner l’action des SAS jusqu’à la libération du Morbihan en août 1944. Il échappe à la capture malgré la traque des allemands et sa tête mise à prix.
Il décède le 11 mai 1970 à Paris. Ses obsèques ont lieu aux Invalides, à titre exceptionnel. Il est inhumé à Plumelec.
Profitez d’un récit complet avec Jym VTC !